F.A.Q

Foire aux questions :

Que signifie le titre du blog ?

C’est expliqué dans le « a propos ».

D’où vient le pseudonyme « Derek » ?

Du jeu « Trauma center » sur Nintendo DS, le héros se nomme « Derek Stiles ».

Derek est il un infirmier ou un aide soignant ?

J’ai délibérément choisit de laisser un flou sur le statut exact de Derek. Il est un « soignant » au sens large du terme, et donc peut aussi bien être un infirmier qu’un aide soignant, selon les besoins du strip.

Si vous voulez en savoir plus, vous avez le choix entre mon formspring et la belle interview dont le site psychologie.com m’a gratifié et l’interview suivante, réalisée initialement pour le site psychologie.com qui apparemment n’existe plus (?)

Interview réalisée en Janvier 2012.

Pouvez-vous nous présenter votre blog ?

NTBR est un blog dessiné relatant des anecdotes, totalement réalistes ou quelque peu fabulées, de mon quotidien de soignant en réanimation médicale. C’est une sorte de défouloir, un endroit ou je peux jeter gratuitement les idées qui me traversent l’esprit au travail, les blagues qui ne font rire que les soignants souvent et que pourtant j’ai envie de partager.

De prime abord, je n’étais pas chaud pour faire ce genre de chose. Tenir un blog bd sur le sujet, j’entends. Parce que le blog Bd souffre d’un effet de mode qui en a fait un produit de consommation devenu presque courant et qu’ils sont dès leurs naissances jugés avec sévérités. Et parce que je me disais que je passais assez de temps au travail sans en plus le dessiner.

Et puis il y a eut cette première note, dessinée il y a près d’un an. J’ai laissé l’idée murir dans un coin, puis vint un jour ou je me suis rendu compte que j’avais suffisamment d’idée pour tenir un bon nombre de strips, et que chaque jour passé me donne de nouvelles idées. Et surtout, l’envie de mettre toutes ces idées sur papier. Alors je me suis dit « Pourquoi pas » et je me suis lancé. Ça me durera le temps que ça me durera.

De base, je pensais aborder les choses de manière un peu différente. Je pensais faire des articles sur le milieu, rédiger des textes, faire des critiques de séries télévisées médicales… Et au final, le blog a pris une autre tournure. Les personnages esquissés lors d’une note pour tenir compagnie à Derek – qui de base devait occuper à lui seul le blog, en compagnie de La Mort – se sont retrouvés à prendre petit à petit une vie, et finalement, c’est tout un univers qui se développe, tout en restant profondément enraciné dans mon quotidien. Je tend parfois à faire des strips beaucoup plus fantaisistes, nés de délires sur mon service.

NTBR est encore un bébé blog tout jeune, difficile de dire ce qu’il va devenir.

Pourquoi vient-on sur votre blog ?

Pour l’authenticité, le « Pêché tout frais de ce matin sur le terrain », j’imagine ? Le milieu hospitalier est quelque chose qui fait peur, qui intrigue, et encore plus quand il s’agit de services comme la réanimation médicale. Ceux qui ont été confrontés doivent en garder un dur souvenir, ceux qui n’y ont jamais mis les pieds doivent en avoir peur. Alors, un blog dessiné par un « vrai » soignant, et qui donc rapporte forcement de véritables anecdotes, ça à quelque chose de plus attirant qu’un volume des « femmes en blancs »… J’imagine que les lecteurs doivent se demander quel est la part de vrai et de faux dans chaque note.

Tout cela mis à part, j’imagine que l’on aime aussi le coté « méchant » de mon humour. Les gens aiment bien les méchants, ils disent à leur place des méchancetés qu’ils n’ont plus qu’à approuver sans se mouiller. Quand j’ai fait ma note sur les tentatives de suicide, j’ai longuement hésité avant de la dessiner, et à ma grande surprise, c’est celle qui a le plus plu et qui a reçu le plus de commentaires positifs. Il faut croire qu’orangina rouge a tout compris…

J’imagine – j’espère – que mon blog a pour avantage de pouvoir être pris en cours de route n’importe quand, même si comme pour tous les blogs je fais parfois référence à des notes passées ou à des personnages déjà évoqués. Il ne s’agit pas d’une longue histoire mais bien de notes de vie au travail, on peut en lire juste une et repartir. Sur le principe, il ne diffère en fait pas des autres blogs médicaux que je prend plaisir à lire et que l’on peut trouver dans ma liste de liens. Sa seule différence est d’être dessiné, et donc avec un ton un peu différent. Je donne juste ma propre vision du milieu, une voix de plus parmi toutes celles que l’on peut entendre. De base, je visais principalement les gens du milieu médical, en fait.

Concernant mon rythme de parution, il est relativement aléatoire. J’essaye de poster au moins une fois par semaine.

Une raison de fermer votre blog ?

Le jour ou j’en aurait marre / quand je changerais de métier ? Je ne me fixe pas de devoir par rapport à ce blog, si j’ai envie d’arrêter durant 6 mois, et bien, je le ferais, même si par ce geste je perdrais certainement tous mon lectorat *rire*. Mais le fait est que je ne dessine pas « pour » les lecteurs mais bien pour moi. Ce blog, c’est un peu comme un carnet à dessin que je laisserais à disposition après coup sur la table du salon pour que ceux qui passent puissent y jeter un œil. J’essaye de simplifier certains trucs, j’ajoute des explications, mais parfois j’assume totalement que ce que je raconte à travers les strips puisse être trop abscons ou spécifiques pour être accessibles au lecteur lambda.

C’est aussi parfois tout simplement un exercice de style, en fait. Poser des scènes qui m’ont marqué ou choqué du taff me permet de le dédramatiser et même de les ridiculiser. Au final, j’exorcise pas mal par ce biais. Derek me sert de soupape de sécurité, avec lui je me défoule de choses qui m’ont marqué au taff.

Quel est votre rapport aux commentaires ?

J’ai hésité à les laisser en place à l’ouverture du blog. Je ne voulais pas être influencé par eux. Et en même temps, c’est un endroit pour parler un peu, et prend la température sur les réactions que mes strips entrainent, alors, je les ait laissés. Je les lis tous et m’efforce d’y répondre, mais après… Je me préoccupe peu de chiffres et autres trucs du genre. Par contre, recevoir des commentaires de blogueurs que j’apprécie me fait toujours extrêmement plaisir. Mais au final, je reçois principalement des commentaires des amis et connaissances.

Quel est le mot / la photo / le détail qui revient le plus souvent sur votre blog ?

« Humour noir ». La première fois que ce mot est tombé, j’ai été surpris. J’apellais ça de « l’humour médical », certes un peu décalé, mais noir ? Enfin, il semblerait que ce soit le terme communément admis. Le mot revient souvent dans les commentaires, et l’attitude semble plaire. Mais tout le monde ne semble pas avoir compris que c’étaient ceux qui avaient l’air le plus méchants qui l’étaient le moins. Cet humour un peu acide, c’est ma carapace. Comment voulez vous supporter le travail autrement ? La moitié des personnes que je vois passer dans mon service finissent par décéder. Il y a quelques jours une personne qui est entrée consciente est morte quelques heures après. Pour braver tout ça au quotidien, il faut bien quelque chose pour se protéger. Cet humour « noir » que nous avons nous les soignants, ce n’est que ça. Une lentille pour voir la réalité avec humour au lieu de se laisser piétiner par elle. Et pour ceux qui font mine de s’offusquer de cette vision des choses, qu’ils soient rassurés : Je ne tiens évidemment pas la même propos en face des patients. Il y a de ça aussi surement, à force d’être gentil et patte de velours avec les patients, on a forcement envie de se défouler après.

Cela mis à part, il semblerait que j’ai un petit lectorat de membres du corps médical, et cela me ravit. C’était ce public la que je visais de base, comme je l’ai dit plus haut.

Si je vous dis « ego », à quoi pensez-vous ?

Je pense à Formspring. Vous connaissez ce site ? Il permet de poser des questions en anonyme, c’est le site le plus « ego » que je connaisse. J’en ait ouvert un pour ntbr : http://www.formspring.me/Ntbr et j’ai été surpris par la teneur des questions. Des questions sur ma vie privée, ma sexualité… En quoi cela à t’il un quelconque rapport avec le blog, mais surtout, en quoi cela peut-il être intéressant ? J’ai l’impression que trop de monde confond « Blog bd » et « réalité ». Pire ! Je vois exigé, partout comme un du, au détour des pages que je lis, des récriminations sur des blogs « plus sincères » qui se livrent avec plus de vérité et sans faux semblant, comme si cela était normal, un du pour les lecteur. Tous le monde a oublié la notion de second degrés, de distance, de personnage ?
Derek est un personnage. Nos seuls points communs sont nos jobs et nos jolies cernes sous les yeux. Après ça, tout un monde nous sépare, et en tant que personnage, Derek n’a pas forcement de vie privée, il est principalement au travail. Il est infirmier ou aide soignant selon les besoins des strips. Plus qu’un personnage même, on peut le considérer comme une sorte de représentation du soignant lambda : D’un aspect froid, parfois cynique ou désagréable, mais qui au fond aime son travail et cherche à le faire bien.
Je ne vais pas mentir, tous les soignants ne sont pas comme ça. Mais j’espère faire partie de cette trempe la, comme Derek. Pour en revenir à l’égo, c’est un mot qui du coup n’a que peu à voir avec Derek, puis que moi – l’auteur – je ne parle pas véritablement de moi. C’est bon, vous avez suivi ?

Le fait que Derek soit un personnage me permet de prendre encore plus de distance avec les faits énoncés, et ne pas me donner l’impression que le blog est une prolongation du taff. Entre le coté dessin, la manière dont les faits sont abordés, et lui, ça devient véritablement un tout autre monde, qui, même s’il parle du milieu hospitalier, n’en fait pas partit pour moi.

Qu’est-ce que le blog a changé dans votre vie ?

Des remontrances indirectes de la part de ma cadre qui a été choquée par la note « super reanimator » qui trainait sur la table du poste de soins et des félicitations de mon chef de service *rire*. J’imprime les derniers strips et je les fait lire à mes collègues de taff, elles me servent à jauger le strip. Si les filles du milieu ne comprennent pas, c’est que c’est raté ! Les avis sont d’ailleurs souvent assez variés, ils y a ceux qui rient et ceux qui trouvent que c’est trop fort, et j’en passe. Les blagues pipi caca trouvent toujours plus de succès auprès des mecs bizarrement…

D’un point de vue plus privé, un bouffe temps de plus qui empiète sur mes autres projets dessins. Et cela m’a permis également de penser au dessin tout en étant au travail. Je retiens les scénettes, je me dis encore plus qu’avant « Oh, je vois bien cette scène en strip » en sachant qu’après coup je les dessinerais.

Et tout simplement, dessiner Derek me force à dessiner des strips rapides sans me prendre la tête graphiquement. De base, je dessine toute autre choses *rire* mais ça, ça reste ma face cachée.

Une réponse à “F.A.Q

  1. Pingback: Limitation thérapeutique | Not to be resuscitated

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s